register fr
Logo

Pourquoi participer?

J’ai des idées et des solutions

L'innovation et la productivité sont les moteurs de la croissance économique. Ces éléments prospéreront lorsque les divers réseaux d'entreprises, d'idées, de gens et d'organisations interagiront; considérez le Festival d'idées comme un choc des idées qui amènent le changement.

J’ai à cœur l’avenir du Canada atlantique

Le vieillissement de la population du Canada atlantique fait en sorte que les jeunes doivent de plus en plus occuper des postes de commande dans les entreprises et dans l'appareil gouvernemental. Plus que jamais, il faut collaborer pour générer la masse critique nécessaire pour attirer des investissements étrangers, bâtir des économies d'échelle et rapatrier nos talents.

Le monde évolue rapidement de jour en jour

La rapidité des mutations économiques et sociales, y compris la montée des pays en développement, nous force à stimuler, à communiquer et à appliquer plus efficacement les nouvelles idées. Fait à noter, il n'existe pas de consensus à savoir quelles idées devraient être mises en pratique.

Mathieu LeBlanc



En 2006, alors qu’il travaillait pour un cabinet d’experts-conseils en foresterie de la région d’Ottawa, Mathieu a décidé de revenir dans les Maritimes pour démarrer sa propre entreprise de gestion forestière, ACFOR, au milieu de la pire crise forestière de l’histoire.

Mathieu se décrit comme un entrepreneur social qui fait avancer des objectifs environnementaux et sociaux. ACFOR, l’acronyme d’Acadian Forest, rétablit et augmente la qualité de la forêt acadienne grâce à une gestion forestière durable.

Mathieu a récemment fondé une deuxième entreprise avec Dick Arsenault, de Wellington, dans l’Île-du-Prince-Édouard. ACFOR Energy offre aux édifices commerciaux et aux communautés rurales un chauffage renouvelable à la biomasse forestière en utilisant les chaudières à biomasse les plus perfectionnées du monde.

Le succès d’ACFOR a été reconnu à maintes reprises par des prix. Mathieu a récemment été nommé parmi les 20 principaux intervenants de l’industrie forestière canadienne âgés de moins de 40 ans. 


Yves Bourgeois

                                                       

Dr Yves Bourgeois est directeur de l’Institut d’études urbaines et communautaires de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB). Yves publie à l’échelle internationale sur l’innovation et le développement économique.  Son intérêt premier est la création de valeur et d’emplois à partir de changements technologiques. Il détient un doctorat en développement régional et international de UCLA ainsi que des maitrises des universités d’Edimbourg et d’Oxford. Il a aussi œuvré dix ans dans les secteurs privé et public, notamment au compte de Microsoft et du Parlement canadien.

Présentement il mène une étude financée par le CRSH regardant la croissance d’entreprises en technologie en régions nord-américaines et européennes produisant leur énergie principalement de sources renouvelables. Dans une autre étude CRSH, il explore le rôle des compétences numériques comme facilitateur et obstacle à l’intégration des jeunes dans le marché du travail. Il préside aussi le Comité consultatif sur le transport rural et urbain au Nouveau-Brunswick, mandaté à développer une stratégie de transport durable pour la province. Les trois projets importent sur la question de durabilité communautaire et environnementale.

Mélissa Basque

                                            

Mélissa Basque est originaire de Tracadie au Nouveau-Brunswick, elle est détentrice d’un Baccalauréat en psychologie, ainsi que d’un baccalauréat multidisciplinaire de l’Université de Sherbrooke, Québec. Au cours de sa carrière, elle a œuvré dans le secteur privé en ressources humaines à Montréal. Ensuite, dans le secteur gouvernemental à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) au Québec.  Voulant revenir au Nouveau-Brunswick, elle a eu la chance d’œuvrer également dans le communautaire à Entreprise Restigouche ainsi qu’à la CBDC Restigouche.  

Depuis plus d’un an, Mme Basque est coordonnatrice du projet Déplacement Péninsule, le système de transport communautaire du Réseau d’inclusion communautaire de la Péninsule acadienne (RIC-PA). L’occasion était belle pour Mme Basque de revenir dans sa Péninsule natale et de contribuer dans sa communauté. Le projet Déplacement Péninsule a pris son envol avec son premier service en juin 2015 et Mme Basque souhaite développer davantage le transport communautaire dans la Péninsule acadienne.







Suivi sur les médias sociaux

« Beaucoup aspirent à faire ce que vous avez fait et personne, d’après mon expérience, ne se rapproche du niveau élevé d’inspiration, d’échange et d’impact que vous avez créé. »

– Lea Bryden, vice-présidente, reddition de comptes et participation des citoyens, Capital Health

Nous contacter